SENSATIONS DE LA GRANDE GUERRE...

English version


Pourquoi ce site ?
Bibliographie
Citations
Grenades, fusees et militaria
Les canons survivants
Visites
Des liens
Quoi de neuf ?
Recherche
Me contacter

RETOUR A LA PAGE D'ACCUEIL


Au hasard d'un livre ancien ou d'une vieille photographie, une curiosité s'éveille. Une visite, et une passion naît pour la Première Guerre Mondiale.

De vagues sillons - restes de tranchées - dans des sous-bois, des fragments d'acier rouillé et de fil de fer informe, quelques douilles éparses, fusées ou corps d'obus le long d'un labours, parfois des restes bien plus sinistres encore, dont on n'ose deviner l'origine, derniers témoignages émouvants qui communiquent pourtant mal l' horreur que tant d'hommes ont vécu, et pour beaucoup une souffrance physique et morale intolérable dans une gangue d'angoisse, de faim, de puanteur, de froid, d'humidité... A la passion pour la période se mèle vite de la compassion pour les hommes.

.
Grenade 'Cuiller' F1, prudemment photographiée sur la cote 304, à Verdun
Et pourtant la mort est encore proche, elle n'a pas bien rangé ses jouets. Malheur à celui qui saisirait cette étrange pomme de pin... 90 ans après sa fin, la Grande Guerre tue et mutile encore

Les pas qui nous mènent sur un champ de bataille de la Grande Guerre foulent souvent une herbe bien verte, dans un paysage bucolique, où les oiseaux chantent. La nature et l'homme ont repris leurs droits, un esprit insousciant pourra faire simplement une belle promenade.

Mais pour peu que l'on prenne la peine de s'imprégner de l'époque, de lire quelques témoignages, d'apprendre à identifier certaines reliques, il est aisé de ressentir une émotion réelle, un recueillement respectueux, en foulant le sol qui fut celui de l'enfer pour tant de jeunes hommes. Et progressivement, on prend conscience que la promenade se transforme, que l'âme des suppliciés nous observe, qu'ils sont là, et que peut-être nos rares visites sont pour ces oubliés un réconfort...

Petit à petit, une pensée s'impose, réalisant les souhaits de Maurice Genevoix, dans son magistral "Ceux de 14" :

"Je souhaite que d'anciens combattants, à lire ces pages de souvenirs, y retrouvent un peu d'eux-mêmes, et de ceux qu'ils furent un jour; et que d'autres peut-être, ayant achevé de lire, songent, ne serait-ce qu'un instant : "C'est vrai, pourtant. Cela existait, pourtant ...". "

Qui a dit que les fantômes n'existent pas ?


Retour en haut de page

La Guerre, Madame... me croirez-vous ?

Des écrits pour témoigner :

Bibliographie commentée de témoins, d'historiens, de guides, etc... basée sur ma bibliothèque.





Retour en haut de page

Maurice Genevoix

Des mots qui touchent :

Des mots et des citations, glanés au cours de mes lectures, et qui m'ont ému.






Retour en haut de page

Grenade allemande...

Des objets qui racontent ;

Des grenades, munitions ou fusees d'artillerie, ou des effets personnels témoins du passé.








Retour en haut de page

Obusier allemand...

Des canons qui témoingnent;

Des pièces d'artillerie d'époque toujours visibles de nos jours dans le monde.





Retour en haut de page

Bienvenue à la Main de Massiges...

Des visites de lieux hantés :

Quelques photographies d'endroits où l'on s'est battu.





Retour en haut de page

Isolateurs téléphoniques...

Des liens sur la Toile :

D'autres sources d'information sur la Grande Guerre sur Internet





Retour en haut de page

Du nouveau à tout moment...

Quoi de neuf ?

Suivez ici les progrès de ce site.





Retour en haut de page

Cherchez... et trouvez !

Recherche

Effectuez une recherche sur ce site.





Retour en haut de page

Envie de communiquer...

Me contacter...

Un lien pour m'envoyer vos critiques.





Retour en haut de page

Partage
compteur
compteur