PIECES DE GUERRE...

English version


Grenades
Munitions légères
Fusées et artillerie
Armes blanches et armes à feu
Casques et équipements personnels
Divers
Enigmes
<
RETOUR AU MENU PRINCIPAL
br>

Attention, la Grande Guerre tue encore. De nombreuses munitions se trouvent toujours sur ou sous le terrain, et il serait très imprudent de croire que les explosifs vieux de 90 ans ne sont plus dangereux...

Dans l'intérêt de votre propre vie, contentez-vous de prendre des photos du matériel que vous découvrez, et laissez-le en place, à moins d'être absolument certains de son inertie. Malgré un année de service militaire chez les pionniers, je ne me prends pas pour un démineur !

S'IL VOUS PLAIT, visitez cette page réalisée par des professionnels Français du déminage, et qui pourrait bien un jour sauver votre vie :

Si vous êtes intéressés par une collection, le mieux est de vous procurer des pièces inertes dans des brocantes, certains musées, ou chez des collectionneurs...



Catégories de pièces de guerre

Grenades Françaises F1 mod 1915

Grenades

Du côté français, les grenades du début de la guerre étaient souvent artisanales, fruit de l'imagination et du système D, ou récupération de vieux modèles dangereux stockés dans les arsenaux. La grenade fut une arme essentielle dans la guerre de positions, pas étonnant d'en apercevoir encore tant aujourd'hui sur les champs de bataille. Bien entendu, les grenades sont des engins faits pour tuer. 90 ans après, elles savent encore comment faire ! Seuls les éclats ou corps vides sont inoffensifs...

Retour en haut de page
Cartouches de Lebel et de Mauser

Munitions légères (En construction)

Il est fréquent de trouver des douilles vides, des balles tirées et éventuellement déformées, voire des catouches intactes. Attention, ces dernières sont encore remplies de poudre et donc dangereuses... Les balles ont souvent été utilisées pour fabriquer de l'artisanat de tranchée par les poilus. Il n'est pas rare de dénicher ces souvenirs dans des brocantes.

Retour en haut de page
Fusée de 75 français

Fusées et obus d'artillerie

Des obus non explosés, tout rouillés et éventuellement marqués à la peinture, disposés le long d'un champ labouré en attendant le service de déminage, voilà une vision fort classique dans les parages de l'ancienne ligne de front. Il va de soi qu'il est excessivement dangereux d'y toucher. Parfois, ce sont des éclats d'obus, ou des cylindres vides, beaucoup plus innoffensifs. Les fusées, dispositifs destinés à faire exploser l'obus au moment adéquat, sont des mécanismes de précision. Elles pourraient faire l'objet d'une étude à part entière.

Retour en haut de page
Manche de bayonnette française

Armes blanches et armes à feu (En construction)

On verra assez couramment sur l'ancienne ligne de front des fragments de bayonette, des fourreaux, ou plus rarement des canons de fusils. Les brocantes ou musées permettent d'acquérir plus facilement ce genre d'objet en bien meilleure qualité.

Retour en haut de page
Casque à pointe Prussien

Casques et équipements personnels

Prise de guerre de nos grands-pères, de très beaux casques d'époque peuvent être achetés chez les collectionneurs ou brocanteurs. Ceux que l'on peut voir parfois sur le terrain sont maintenant très abimés. Quant aux effets personnels, ils sont toujours très émouvants, car ils rappellent que derrière les faits militaires et les monuments officiels, c'étaient bien de jeunes hommes qui souffraient sous la pluie d'acier...

Retour en haut de page
Maquette de char Renault

Divers (En construction)

Un champ de bataille abandonné est aussi somme toute un immense terrain vague parsemé de détritus... parfois sinistres ! Je vous présente également ici quelques modèles réduits...

Retour en haut de page

Enigmes... (En construction)

Certaines pièces, manifestement originaires de la même époque, restent pour moi une énigme... Allez-vous m'aider à les identifier ?

Retour en haut de page



Pour vous faire patienter :




Retour en haut de page