GALERIE DE FUSEES AUSTRO-HONGROISES DE LA GRANDE GUERRE

Version francophone
English version


Fusée Russe
Caractéristiques des fusées Austro-Hongroises

Fusées percutantes
Fusée percutante M75
Fusée percutante GZ M01
Fusée percutante de culot VZ M09

Fusées à temps ou à double effet
Fusée à temps M80
Fusée à double effet DZ M93a
Fusée à double effet DZ M96, M96a et M96c
Fusée à double effet SDZ et GDZ M99 7cm
Fusée à double effet SDZ et GDZ M99 10cm, M99a et M99b
Fusée à double effet SDZ et GDZ M05
Fusée à double effet SDZ et GDZ M08 et M08B

RETOUR AU MENU PRECEDENT


Caractéristiques principales des fusées Austro-Hongroises

Turkish time and percussion fuze


A l'entrée en Guerre en 1914, l'Autriche-Hongrie dispose d'un arsenal d'Artillerie composé de matériels anciens et modernes créés par sa puissante industrie, ainsi que des obus et fusées associés. A de rares esceptions près, ces fusées sont fabriquées en bronze ou laiton, l'acier et les alliages de zinc n'étant que rarement introduit dans les phases finales du conflit.

On distinguait principalement les catégories suivantes et les noms associés
  • Fusées à temps
  • Fusées à percussion - GranatenZünder ('G.Z. ou Gr.Z.')
  • Fusées à double effet pour obus schrapnell - SchrapnellDoppelZünder ('S.D.Z.') ou DoppelZünder ('D.Z.')
  • Fusées à double effet pour obus explosif - GranatenDoppelZünder ('G.D.Z.')
Classiquement, la nomenclature des fusées Autrichiennes incluait également l'année de design précédée de la lettre 'M' (Muster), et parfois accompagnée d'un indice de variante (lettre minuscule). Le systême choisi pour les fusées fusantes était celui à plateaux rotatifs.

En comparaison avec les autres nations combattantes, très peu de nouvelles fusées - voire aucune - furent développées pendant la guerre. A la fin du conflit, l'Autriche-Hongrie utilisait également certaines fusées Allemandes.






Fusées percutantes


Fusée percutante GZ M75
Fusée percutante G.Z. Muster 1875

Comme la plupart des nations l'Autriche-Hongrie aligna au cours de la guerre des pièces d'artillerie obsolètes, mais de suffisemment bonne facture que pour apporter de l'aide. Parmi celles-ci les vieux canons de campagne en bronze de 8cm M75 et 9cm M75 reprirent du service avec leurs munitions explosives (obus à poudre) ou à balles équipées des fusées qui avaient été développées à la même époque.

Il n'est donc pas rare de rencontrer de nos jours sur les hamps de bataille ou dans les musées de vielles fusées percutantes Granaten Zünder G.Z. M75 (ainsi que des fusées fusantes M75/85c). Le mécanisme de ces fusées était particulièrement simple avec une amorce statique fixée en tête de fusée par une vis accessible de l'extérieur, et une masselotte porte-rugueux. Cette dernière était maintenue au repos hors de portée de l'amorce par une bague de sécurité cylindrique retenue en position haute par une agrafe. Au départ du coup, cette bague était refoulée vers l'arrière et devenait solidaire du porte-rugueux sous l'effet de l'agrafe. Cet ensemble était projeté contre l'amorce à l'arrivée sur la cible. Il semble qu'aucun dispositif de sécurité en vol (ressort entre masselotte et amorce) n'était intégré.

Ces fusées étaient montées sur les obus explosifs (à poudre) des :
  • canons de campagne de 8 cm M1875 FK
  • canons de casemate de 8 cm M1895 (KasemattKanone), M1894 et M1898 (MinimalSchartenKanone)
  • canons de forteresse de 8 cm M1894 sous coupole (PanzerKanone)
  • canons de forteresse de 8 cm M1894 sur affût blindé (PanzerKanone)
  • canons de campagne de 9 cm M1875 et M1875/96 FK
  • mortiers de 15 cm M1878


Fusée percutante G.Z. M75.
Fusée percutante G.Z. M75.
Fusée percutante G.Z. M75. Marque du fabricant 'CP'
Fusée percutante G.Z. M75. Démontée avec de gauche à droite la tête porte-amorce, la section inférieure de la tête, la bague de sécurité rétractable, la masselotte porte-rugueux et l'enveloppe arrière.
Fusée percutante G.Z. M75. Montée sur une ogive d'obus explosif
Fusée percutante G.Z. M75. Marque du fabricant 'AZF'
Fusée percutante G.Z. M75. Schéma d'époque



Retour en haut de page

Fusée percutante GZ M01
Fusée percutante G.Z. Muster 1901

La fusée percutants M75 était conçue pour les obus explosifs des canons de campagne de calibre 8cm et 9cm; une fusée de type M80 la remplaçait pour les calibres 12cm, 15cm et 21cm. En 1901 apparut la fusée percutante Granaten Zünder G.Z. M01, spécifiquement dédiée aux obus des antiques canons de 12cm et 15cm M 1861 et 1861/95, utilisés par les unités de réserve de l'artillerie lourde.

Elles étaient conçues sur le même mécanisme interne que les fusées percutantes M75.

Ces fusées étaient montées sur les obus explosifs (à poudre) des :
  • canons de 12 cm M1861 et M1861/95
  • canons de forteresse de 15 cm M1861 et M1861/95
  • mortiers de 15 cm M1878


Fusée percutante G.Z. M01.
Fusée percutante G.Z. M01.
Fusée percutante G.Z. M01.
Fusée percutante G.Z. M01. Vue du dessous
Fusée percutante G.Z. M01. Schéma d'époque



Retour en haut de page

Fusée percutante de culot ZV M09
Fusée percutante de culot ZündVorrichtung Z.V. Muster 1909

Une seule et même fusée percutante de culot équipait les obus explosifs de la plupart des pièces lourdes Austro-Hongroises. Cette ZündVorrichtung Z.V. M09, entièrement réalisée en bronze et laiton, était accompagnée d'un gros détonateur logé dans une gaine-relais pour déclencher la détonation des obus explosifs remplis d' 'Ekrasit'.

La fusée Z.V. M 09 était donc dans la plupart des cas montée dans la gaine relais. Pour les obus de 10 cm à 24 cm sa base était visible sur la face arrière de l'obus. Pour l'emploi avec les obusiers de 30.5 cm, elle était cachée sous une plaue de protection en acier.

Le mécanisme de cette fusée était composé d'un rugueux fixe traversant une pièce en coupelle contenant un ressort de sécurité, et une masselotte mobile porte-amorce. Deux billes en acier, maintenues en place par une bague de calage, assuraient au repos une distance de sécurité entre le rugueux et l'amorce de la masselotte mobile.

Au départ du coup, la bague de calage recoulait par inertie et démasquait des cavités usinées dans le corps de la fusée en face des billes. Celles-ci, sous l'effet de la force centrifuge causée par la rotation de l'obus, venaient se loger dans ces cavités. Le ressort de sécurité venait alors déplacer la coupelle vers l'arrière en maintenant ainsi le porte-amorce en position basse. La fusée était ainsi armée mais protégée de déclenchements en vol.

A l'arrivée sur la cible la masselotte porte amorce était projetée vers l'avant et comprimait sans peine le ressort de sécurité. L'amorce était déclenchée par le rugueux. La flamme était communiquée par 3 évents à la chaine pyrotechnique détonateur - gaine relais - obus, éventuellement par l'intermédiaire d'un petit retard

Ces fusées étaient montées sur les obus explosifs (Ekrasite) des :
  • obusiers de montagne de 10 cm M1899, M1908, M1910 et M1916
  • obusiers légers de campagne M1899 et M1914
  • obusiers de forteresse sous coupole de 10 cm M1899, M1905 M1906
  • obisuers lourds de campagne de 15 cm M1894, M1899, M1894/4, M1899/4 et M1914
  • mortiers de 24 cm M1898, M1898/07, M1895/010 et M1910/16
  • mortiers de 30.5 cm
Certains modèles portent le marquage 'o/V' ('Ohne Verzögerung' - sans retard), ce qui laisse à penser qu'il existait des modèles avec retard et sans retard.

Fusée percutante de culot Z.V. M09.
Fusée percutante de culot Z.V. M09.
Fusée percutante de culot Z.V. M09. Pas de marquage sur cet exemplaire qui donc peut-être muni d'un retard
Fusée percutante de culot Z.V. M09. Cet exemplaire a été tordu lors de l'explosion. Remarquer dans le filetage le logement laisant apparaître une des billes du systême de sécurité centrifuge
Fusée percutante de culot Z.V. M09. Vue du dessous avec les évents de communication de la flamme.
Fusée percutante de culot Z.V. M09. Montée dans une pièce en acier contanant la gaine détonateur, elle-même insérée dans une bague d'adaptation. Le diamètre de celle-ci indique vraisemblablement un obus de calibre supérieur ou égal à 15 cm. Marquage 'o/V' (sans retard)
Fusée percutante de culot Z.V. M09. Vue de profil de la gaine (qui a explosé) et de la baque d'adaptation.
Fusée percutante de culot Z.V. M09. Schéma d'époque. La fusée est montée dans la pièce en acier portant la gaine-relais.
Fusée percutante de culot Z.V. M09. Principe de fonctionnement



Retour en haut de page



Fusées à temps ou à double effet


Fusée à temps M80 K
Fusée à temps Muster 1880 K

Les principes introduits dans la vieille fusée fusante M75/85c Austro-Hongroise destinée aux canons de 8cm furent repris quasiment à l'identique en 1880 pour armer les obus de pièces de plus fort calibre.

Ainsi cette Fusée fusante M1880 K était-elle un dispositif à simple plateau fusant (mobile), sans système percutant. Le plateau était gradué de 0 à 19.5 'pas' (un pas = 0.758 m) avec une graduation fine de 0.25 et des chiffres toutes les unités.

Son mécanisme concutant était situé dans la tête en forme d'écrou hexagonal. Il était constitué d'une masselotte porte-amorce mobile placée face à un rugueux fixe porté par une vis traversant la base de la fusée. Une goupille verrouillait au repos la partie mobile de ce système La charge arrière des obus schrapnell que cette fusée équipait était déclenchée par la combustion d'une chambre à poudre située à la base de celle-ci.

Ces fusées étaient montées sur les obus schrapnell des :
  • canons de 12cm M1861 et M1861/95
  • canons de 15cm M1861 et M1861/95 de la réserve mobile de l'Artillerie Lourde
  • mortiers de 15 cm M1878
Une lettre 'K' était gravée sur le dispositif, mais elle n'indiquait que la composition de la charge ('Kornpulver'), contrairement aux fusées à double effet postérieures de la même nation, pour lesquelles la même lettre 'K' signifiait une utilisation du système fusant pour un fonctionnement de type boîte à mitraille ('Kartätschrapnell').

Fusée à temps M80 K.
Fusée à temps M80 K. Vue sur le plateau mobile gradué en chiffrs rouges et la lettre 'K'
Fusée à temps M80 K. Vue sur la fenêtre d'échappement des gaz de combustion
Fusée à temps M80 K. Remarquer, dans la tête hexagonale abritant la partie mobile du mécanisme concutant, le trou pour la goupile sécurisant celui-ci.
Fusée à temps M80 K. Vue arrière sur la chambre à poudre vide, et la tête de la vis à laquelle était fixé le rugueux fixe du système concutant.
Fusée à temps M80 K. Schéma d'époque



Retour en haut de page

Fusée à double effet DZ M93a
Fusée à double effet pour obus à balles D.Z. Muster 1893a

Deux modèles peu utilisés séparent la fusée fusante M80 de la fusée à double effet M93a. Une fusée fusante M85 vraisemblablement dérivée de la M80 et destinée aux canons de campagne de 8 cm M 1875 convertis, et la toute première fusée à double effet Austro-Hongroise M91 destinée aux obus schrapnell des canons de 9cm M1875/96, M75/04 et M75/11

Le modèle qui en dériva, la Fusée à double effet M 93a était destinée aux obus schrapnell des pièces de calibre 12 cm, 15 cm et 18 cm. Il s'agissait d'une fusée incluant un système fusant à deux plateaux (dont un mobile) permettant un temps de combustion plus long, et un systême percutant situé dans la queue filetée.

Le dispositif concutant du systême fusant était très semblable à celui de la fusée fusant M80, toujours fait d'une masselotte mobile porte-amorce immobilisée au repos par une goupille et logé dans la tête de la fusée en forme d'écrou hexagonal. Le système percutant était lui aussi fait d'un rugueux fixe et d'une masselotte porte-amorce mobile retenue au repos en position basse par une agrafe (et peut-être un ressort non représenté sur les plans en ma possession). Certaines sources mentionnent une goupille spécifique qui permettait également sa neutralisation avant usage. Le déclenchement de la charge arrière de l'obus était cette fois réalisé par l'intermédiare d'un petit renforçateur de flamme tubulaire, en lieu et place de la chambre à poudre de la M80

Les graduations du plateau mobile permettaient 2 fonctionnements sélectionnables :
  • Fusant avec explosion en vol - sélection d'une graduation du plateau mobile à une distance de 0 à 25 secondes avec des subdivisions de 0.25
  • Percutant avec explosion à l'impact - marque 'A' ('Aufschlag')
Tous les modèles de cette fusée sont appelés 'M93a', sans qu'il ne semble y avoir eu de modèle 'M93', ou 'M93b'...

Ces fusées étaient montées sur les obus schrapnell des :
  • canons lourds de 12 cm M1880
  • canons de forteresse de 12 cm M1880 et M1896 sous casemate ou tourelle
  • Obusiers lourds de campagne de 15 cm M1894, M1899 et M1914
  • obusiers de forteresse de 15 cm sous coupole
  • mortiers de 15 cm M1880, M1898, M1895/7 et M1916
  • mortiers de 15 cm M1878
  • canons lourds de 15 cm M1880
  • canons lourds de 18 cm M1880
En raison de la durée fort limitée de son comportement fusant qui limitait la portée (par exemple à moins de 5000 mètres pour l'obusier de 15cm), cette fusée présentait la particularité de pouvoir voir son temps de vol augmenté par l'adjonction d'un dispositif fusant supplémentaire de durée de combustion fixe. Ce 'Ergänzungszünder M93a' (pour les canons), ou Ergänzungszünder 'M93b' (pour les obusiers) avait la forme d'une fusée, était réalisé en aluminium initialement puis en bronze, et se vissait au dessus de la fusée M93a en lieu et place de la tête hexagonale abritant le système concutant de celle-ci. Il renfermait un système concutant du même type et un systême fusant à deux plateaux fixes qui communiquaient avec le logement vide du systême concutant de la fusée M93a.

Fusée à double effet D.Z. M93a.
Fusée à double effet D.Z. M93a. Voir le trou dans la tête pour la goupille de sécurité su système concutant.
Fusée à double effet D.Z. M93a. Vue arrière avec la queue emplie de poudre qui communiquait la flamme à la charge arrière de l'obus schrapnell. La fonction des deux trous latéraux n'apparaît pas clairement sur les schémas d'époque, mais devait servir dans le cas d'un fonctionnement percutant.
Fusée à double effet D.Z. M93a. Zoom sur le marquage du disque mobile avec graduations jusque 25, la graduation 'A' pour le fonctionnement percutant et la marque 'M93a' presque illisible.
Fusée à double effet D.Z. M93a.
Fusée à double effet D.Z. M93a démontée.
Fusée à double effet D.Z. M93a. Démontée, vue des deux plateaux fusants.
Fusée à double effet D.Z. M93a. Schéma d'époque
Fusée à double effet D.Z. M93a. Schéma d'époque montrant le montage du dispositif fusant supplémentaire 'Ergänzungszünder M93a' ou 'M93b'



Retour en haut de page

Fusée à double effet DZ M96, M96a et M96c
Fusée à double effet D.Z. Muster 1896, 1896a et 1896c

En 1895 apparait pour le nouveau canon de campagne de 8 cm M 1894 une nouvelle fusée à double effet DZ M95., graduée de 5 à 30 hectomètres et disposant d'un fonctionnement percutant sélectionnable (marque 'A') ainsi que d'un fonctionnement rapide à 450 m de la bouche (marque '45'). Un an plus tard sort sa déclinaison pour les canons de 9 cm M 1875/96.

Cette 'fusée double effet D.Z. M96' possédait un profil identique à celui de la version M95, mais était cette fois graduée de 6 à 48 centaines de 'pas', soit jusque 3638 m. Les graduations du plateau mobile permettaient 2 fonctionnements sélectionnables (3 pour les M96a et M96c):
  • Fusant avec explosion en vol - sélection d'une graduation du plateau mobile à une distance de 6 à 48 'pas' (1 pas = 0.758 m) avec des subdivisions de 50 pas
  • Percutant avec explosion à l'impact - marque 'A' ('Aufschlag')
  • Boîte à mitraille avec explosion à la sortie de la bouche - marque 'K' (Kartätschrapnell), pour les modèles M96a et ML96c seulement.
Ces fusées étaient montées sur les obus schrapnell des :
  • canons de campagne de 9 cm M1875, M1875/91 et M1875/96
  • canons de forteresse sur affût de casemate de 9 cm M1875, M1875/96, M1875/04 et M1875/11


Fusée à double effet M96a.
Fusée à double effet M96a. La marque 'K' du fonctionnement boîte à mitraille, présente seulement sur les M96a et M96c est bien visible, à la fois sur le plateau mobile et le plateau fixe
Fusée à double effet M96a. Zoom sur le marquage 'M96a' et la marque 'A' du comportement percutant.
Fusée à double effet M96a. Deux fusées identiques. Le trou au sommet de l'ogive est une conséquence du fonctionnement de la fusée, l'épaisseur de paroi du corps de fusée à cet endroit étant tellement faible que le systême concutant l'a prrobablement traversé lors de l'explosion finale.
Fusée à double effet M96a. Vue arrière des deux modèles, qui ont tous deux perdu la tige de communication de la flamme à la charge arrière de l'obus.
Fusée à double effet M96a. Schéma d'époque. Bizarrement ce dessin ne porte pas la marque 'K' alors qu'il s'agit d'un modèle M96a.
Fusée à double effet M96. Schéma d'époque d'une M96, vraisemblablement un prototype



Retour en haut de page

Fusée à double effet SDZ M99 et GDZ M99 pour obus de 7cm
Fusée à double effet pour obus schrapnell de 7 cm S.D.Z. Muster 99
Fusée à double effet pour obus explosif de 7 cm G.D.Z. Muster 99

En 1899 apparut une série de deux fusées, de taille et forme différente mais organisées en interne de la même manière. La plus petite des deux était dédiée aux canons de montagne de 7cm et était déclinée en deux versions : la fusée double effet SDZ M99 7cm pour les obus schrapnell ('S.D.Z.' = 'SchrapnellDoppelZünder'), et la fusée double effet GDZ M99 7cm pour les obus explosifs ('G.D.Z.' = 'GranatenDoppelZünder'). Dans ce dernier cas, la fusée était associée à une gaine-relais pour permettre de faire détoner la charge en 'Ekrasite' de l'obus explosif.

Les graduations du plateau mobile permettaient plusieurs fonctionnements sélectionnables :
  • Fusant avec explosion en vol - sélection d'une graduation du plateau mobile à une distance de 4 à 40.5 hectomètres avec des subdivisions de 50 mètres
  • Percutant avec explosion à l'impact - marque 'A' ('Aufschlag')
  • Boîte à mitraille avec explosion à la sortie de la bouche - marque 'K' (Kartätschrapnell), uniquement pour le modèle 'SDZ M99' destiné aux schrapnell.
  • Boîte à mitraille retardée avec explosion à 200m de la bouche - graduation 'V' (Vortempierung).
Les fusées SDZ M99 7cm étaient montées sur les obus schrapnell des :
  • canons de montagne de 7 cm M1899, M1908 et M1908/09
Les fusées GDZ M99 7cm étaient montées sur les obus explosifs ('Ekrasite') des :
  • canons de montagne de 7 cm M1899, M1908 et M1908/09


Fusée à double effet SDZ M99 7cm.
Fusée à double effet SDZ M99 7cm. Le trou au sommet de l'ogive est une conséquence du fonctionnement de la fusée, l'épaisseur de paroi du corps de fusée à cet endroit étant particulièrement faible. Il permet d'observer le logement du système concutant qui a été éjecté par l'explosion.
Fusée à double effet SDZ M99 7cm. La tôle en forme d'entonnoir à la base de la fusée est en fait une partie de l'obus schrapnell que la fusée équipait.
Fusée à double effet SDZ M99 7cm. Zoom sur les marquages du disque mobile : 'V' (200 m) puis les distances de vol débutant à 4 hectomètres
Fusée à double effet SDZ M99 7cm. Zoom sur les marquages du disque mobile : fin des distances de vol graduées à 40.5, 'A' (percutant), 'K' (boîte à mitraille) et l'identification '7 cm M 99'.
Fusée à double effet SDZ M99 7cm. Marque du fabricant 'CP' qui apparaît aussi sur la coiffe de la fusée.
Fusée à double effet SDZ M99 7cm. Zoom sur le trou pratiqué dans la coupelle de l'obus, qui permettait la communication directe de la flamme à la charge principale, probablement pour le fonctionnement percutant.
Fusée à double effet SDZ M99 7cm démontée.
Fusée à double effet SDZ M99 7cm. Démontée, vue des deux plateaux fusants.



Retour en haut de page

Fusée à double effet SDZ M99, GDZ M99, M99a et M99b pour obus de 10cm
Fusée à double effet pour obus schrapnell de 10 cm S.D.Z. Muster 99
Fusée à double effet pour obus explosif de 10 cm G.D.Z. Muster 99
Fusée à double effet pour obus éclairant de 10 cm Muster 99a et Muster 99b

alors que la 'fusée double effet M99 pour obus de 7cm' était dédiée aux canons de montagne de ce calibre, l'autre famille de fusées du type M99 fut développée spécifiquement pour les obusiers de 10cm : la fusée double effet SDZ M99 10cm pour les obus schrapnell, la fusée double effet GDZ M99 10cm pour les obus explosifs, et les fusées double effet M99a ou M99b 10cm pour les obus éclairants.

Les fusées M99, pour l'obus de 7 cm ou celui de 10 cm, et sous toutes leurs variantes, étaient organisées selon les mêmes principes introduites par les modèles précédents de fusées à double effet et désormais classiques : dans la fusée de base SDZ M99, un systême fusant à deux plateaux dont un mobile, un systême concutant logé dans la tête et immobilisé avant le tir par une goupille, et un systême percutant logé dans la base sécurisé par une bague d'armement rétractable au départ du coup et un ressort de sureté entre le rugueux fixe et la masselotte porte-amorce. Une petite tige détonateur était située à la base.

La variante GDZ M99 était conçue sur les mêmes principes, mais un gros détonateur (gaine-relais) lui était adjoint pour permettre de déclencher l'explosion des obus explosifs (dits 'Ekrasite') et la fonction sélectionnable 'K' (boîte à mitraille) était supprimée (imaginons les résultats de l'explosion d'un obus explosif au sortir de la bouche...). Les variantes M99a et M99b pour obus éclairants suivaient le même design, dans gaine relais, avec ds graduations exprimées en unités de durée de combustion, et les fonctions sélectionnables 'K' (boîte à mitraille) et 'V' (déclencehement à 200 m de la bouche) étaient supprimées

La forme de ces fusées était bien aérodynamique et typique des fusées fusantes à disque de la plupart des nations. Je n'ai pas les détails sur les filetages de raccord aux obus.

Les graduations du plateau mobile permettaient plusieurs fonctionnements sélectionnables :
  • Fusant avec explosion en vol - sélection d'une graduation du plateau mobile à une distance de 4 à 56 hectomètres avec des subdivisions de 50 mètres. Dans le cas des modèles M99a et M99b, les graduations allaient de 0 à 25 avec des subdivisions de 1/4, soit 100 graduations de 1/100e de longueur de la composition fusante.
  • Percutant avec explosion à l'impact - marque 'A' ('Aufschlag')
  • Boîte à mitraille avec explosion à la sortie de la bouche - marque 'K' (Kartätschrapnell), uniquement pour le modèle 'SDZ M99' destiné aux schrapnell.
  • Boîte à mitraille retardée avec explosion à 200m de la bouche - graduation "V" (Vortempierung), uniquement pour le modèle 'SDZ M99' destiné aux schrapnell et pour le modèle 'GDZ M99' destiné aux obus explosifs
Les fusées SDZ M99 10cm étaient montées sur les obus schrapnell des :
  • obusiers de campagne de 10 cm M1899 et M1914
  • obusiers de montagne de 10 cm M1899, M1908, M1910 et M1916
  • obusiers de forteresse sous coupole de 10 cm M1899, M1905, M1906 et M1909
Les fusées GDZ M99 10cm étaient montées sur les obus explosifs ('Ekrasite') des :
  • obusiers de campagne de 10 cm M1899 et M1914
  • obusiers de montagne de 10 cm M1899, M1908, M1910 et M1916
  • obusiers de forteresse sous coupole de 10 cm M1899, M1905, M1906 et M1909
Les fusées M99a étaient montées sur les obus éclairants des :
  • obusiers lourds de campagne de 15 cm M1894, M1899, M1899/04, M1899/04 et M1915
  • obusiers de forteresse de 15 cm sous coupole M1894 et M1899
  • mortiers de 15 cm M1880, M1898, M1898/07 et 1916
  • mortiers de forteresse de 15 cm sous coupole M1880, ou sur glissière
  • mortiers de défense de côte de 21 cm M1880
  • mortiers de 21 cm M1916
  • mortiers de 24 cm M1880, M1898, M1898/07, M1895/10 et M1910/15
Les fusées M99b étaient montées sur les obus éclairants des :
  • obusiers de campagne de 10 cm M1899 et M1914
  • obusiers de montagne de 10 cm M1899, M1908, M1910 et M1916
  • obusiers de forteresse sous coupole de 10 cm M1899, M1905, M1906 et M1909


Fusée à double effet M99.
Fusée à double effet M99. Le petit trou en tête d'ogive est inexpliqué par les plans en ma possession
Fusée à double effet M99. Modèle SDZ avec un marque 'K' en plus de la marque 'A' et 'V'
Fusée à double effet M99.
Fusée à double effet M99. Zoom sur le trou pratiqué dans la coupelle de l'obus, qui permettait la communication directe de la flamme à la charge principale sans passer par la chaurge arrière, probablement pour le fonctionnement percutant
Fusée à double effet M99. Dans cette exemplaire la coupelle de l'obus n'est pas restée attachée : on voit le logement du systême percutant.
Fusée à double effet M99. Démontée avec les deux plateaux fusants
Fusée à double effet M99. Zoom sur les marques de fabrique '44 IV 14'
Fusée à double effet M99.Schéma d'époque d'un modèle SDZ (présence des marques 'A', 'K' et 'V')
Fusée à double effet M99a. Schéma d'époque d'un modèle M99a pour obus éclairant (absence des marques 'K' et 'V')



Retour en haut de page

Fusée à double effet SDZ M05 et GDZ M05
Fusée à double effet pour obus schrapnell S.D.Z. Muster 05
Fusée à double effet pour obus explosif G.D.Z. Muster 05

En 1905 l'Autriche-Hongrie adopte le Canon de campagne de 8cm M05 FK, qui marque enfin l'entrée de l'Empire dans le club des nations possédant un canon de campagne moderne à tir rapide, quoique notablement moins performant que ses contemporains tels que le canon de campagne de 75mm Mle 1897 Français ou le 7.7cm FK96 n/A Allemand.

A cette occasion une nouvelle fusée à double effet est produite, destinée à armer les obus de cette nouvelle arme. La fusée double effet SDZ M05, destinée aux obus schrapnell, était vraisemblablement une adaptation de la fusée à double effet M99 aux obus du calibre de 8cm, avec la même organisation interne et quelques petites nouveautés et une portée un peu aloongée (6100 m).

Pour l'emploi avec des obus explosifs ('Ekrasite'), une variante GDZ M05 était utilisée avec les mêmes caractéristiques, mais dont on avait retiré la fonctionnalité 'K' (boîte à mitraille) et avec un détonateur gaine-relais fixée à la base.

Les graduations du plateau mobile permettaient plusieurs fonctionnements sélectionnables :
  • Fusant avec explosion en vol - sélection d'une graduation du plateau mobile à une distance de 4 à 61 hectomètres avec des subdivisions de 50 mètres.
  • Percutant avec explosion à l'impact - marque 'A' ('Aufschlag')
  • Boîte à mitraille avec explosion à la sortie de la bouche (5 à 10m) - marque 'K' (Kartätschrapnell, seulement pour la version 'SDZ M05' pour obus schrapnell.
  • Boîte à mitraille retardée avec explosion à 200m de la bouche - graduation "V" (Vortempierung).
Les fusées M05 étaient montées sur les obus schrapnell (fusée SDZ M08) et explosifs (fusée GDZ M08) des :
  • canons de campagne de 8 cm M1905 et M1905/08
  • canons de forteresse de 8 cm M1905 et M1905/08


Fusée à double effet M05.
Fusée à double effet M05. Vue du dessus
Fusée à double effet M05. Zoom sur le début des graduations avec la marque 'V' pour l'explosion à 200 m de la bouche
Fusée à double effet M05. Vue arrière sur la fusée encore solidaire de la coupelle de l'obus qui faisait partie de l'obus schrapnell
Fusée à double effet M05. Zoom sur le trou pratiqué dans la coupelle de l'obus, qui permettait la communication directe de la flamme à la charge principale sans passer par la chaurge arrière, probablement pour le fonctionnement percutant.
Fusée à double effet M05. Zoom sur la fin des graduations (61), la marque 'K' et l'identification 'M05'
Fusée à double effet M05.Schéma d'époque



Retour en haut de page

Fusée à double effet SDZ M08 et GDZ M08
Fusée à double effet pour obus schrapnell S.D.Z. Muster 08
Fusée à double effet pour obus explosif G.D.Z. Muster 08
Fusée à double effet Muster 08B

La fusée double effet M08 apparût en 1908, alors que l'Autriche-Hongrie avait sensiblement amélioré son canon de campagne de 8 cm M05 en une version M05/08 plus adaptée au combat en montagne et permettant des angles d'élévation sensiblement plus élevés.

Cette fusée était une évolution de la fusée M05 précédente. Les premières séries étaient graduées de 5 à 61 hectomètres comme la M05, puis plus tard un allongement de la durée de combustion permit d'allonger la portée, et les graduations furent alors portées de 5 à 73 hectomètres.

Le profil de ces fusées était aussi plutôt particulier avec une gorge usinée autour de la tête de la fusée, dans laquelle se trouvaient les trous pour la goupille de sécurité du système concutant. Enfin, 4 paires de petits tenons étaient prévus pour permettre de régler la position du plateau fusant sur la bonne graduation à la main, quoique le réglage à la clef était toujours possible.

La fusée SDZ M08 était dédiée aux obus schrapnell. Pour les obus explosifs ('Ekrasite'), une variante GDZ M08 était utilisée avec les mêmes caractéristiques, mais dont on avait retiré la fonctionnalité 'K' (boîte à mitraille).

Les graduations du plateau mobile permettaient plusieurs fonctionnements sélectionnables :
  • Fusant avec explosion en vol - sélection d'une graduation du plateau mobile à une distance de 6 à 61 hectomètres (puis 6 à 73 hectomètres) avec des subdivisions de 50 mètres.
  • Percutant avec explosion à l'impact - marque 'A' ('Aufschlag')
  • Boîte à mitraille avec explosion à la sortie de la bouche (5 à 10m) - marque 'K' (Kartätschrapnell, pour la version SDZ seulement.
  • Boîte à mitraille retardée avec explosion à 200m de la bouche - graduation "V" (Vortempierung).
Les fusées M08 étaient montées sur les obus schrapnell (fusée SDZ M08) et explosifs (fusée GDZ M08) des :
  • canons de campagne de 8 cm M1905 et M1905/08
  • canons de forteresse de 8 cm M1905 et M1905/08
Au cours de la guerre un modèle réalisé en acier et sans la gorge usinée dans la tête fit son apparition, mais les deux plateaux, fixe et mobile, restaient en laiton.

Enfin un dernier modèle nommé fusée double effet M08B est connu, introduit pendant le conflit également. Cette simple lettre supplémentaire traduit mal le fait qu'il s'agissait en fait d'une fusée bien différente. Réalisée dans un alliage de couleur claire (sauf les deux plateaux toujours en laiton) mais recouverte de vernis protecteur jaune ressemblant au laiton, sa forme et ses caractéristiques étaeint différentes. Le plateau inférieur, utilisé pour le tir du canon de 8cm avec charge propulsive faible, était gradué de 6 à 56 hectomètres. Le plateau supériéur, utilisé pour le tir du canon de 8cm avec charge propulsive forte, était gradué de 40 à 63 hectomètres et portait la mention 'Zusatzladung' (charge d'appoint).

Fusée à double effet M08.
Fusée à double effet M08. Les deux exemplaires présentés diffèrent légèrement par la couleur du bronze, mais surtout par leur échelles graduée : de 6 à 71 avec des graduations un peu plus serrées que celle de gauche, graduée de 6 à 73
Fusée à double effet M08. Le systèeme concutant de l'une des deux fusées a transpercé la tête de fusée lors de l'explosion. Sur l'autre fusée il a juste légèrement déformé la calotte.
Fusée à double effet M08.
Fusée à double effet M08. Vue du dessus avec le logement du système concutant qui a été éjecté.
Fusée à double effet M08. Zoom sur le début des marquages du disque mobile : les marques 'K' et 'V', plus logiquement situées proches l'une de l'autre et au début de l'échelle ('6').
Fusée à double effet M08. Zoom sur la fin des marquages du disque mobile : graduations ('73'), la marque 'A' et l'identification 'M08'
Fusée à double effet M08. Vue arrière
Fusée à double effet M08. Marquages fabricant '5 - E - 14'
Fusée à double effet M08. Schéma d'époque, avec de gauche à droite : fusée M08 classique avec graduations jusque 73, fusée M08 en acier, fusée M08 premier modèle avec graduations jusque 61.



Retour en haut de page