www.passioncompassion1418.com
FICHE CANON SURVIVANT (# 454)
English version

France

Canon de 155mm L Mle 1877 (et 1877/16) de Bange

Mod 1916

Artillerie lourde

Contributeur :
Bernard Plumier      http://www.passioncompassion1418.com
     
     
Lien vers post du blog
Lieu :
France
Fleury devant Douaumont (55)
Mémorial
Coordonnées : Lat : 49.19570 / Long : 5.43480
Commentaires généraux sur le canon survivant :


Pièces identiques sur le lieu : 1
Pièces décrites sur cette fiche : 1

Très bel exemplaire, sans cingolis.Modèle 1916 à tracé simplifié reconnaissable à l'orientation transversale de

Le châssis porte une plaquette indiquant : 'Forges et Chantiers de la Méditerranée - Havre - 1878'.

Détail de la culasse. Le mécanisme de fermeture de Bange a disparu. Marquages tube masqués par la peinture


Informations historiques et techniques
Dénomination :     155 L Mle 1877 - 1877/16 Origine :       ( Arsenaux de l'Etat)             ( Schneider )          

Contexte historique de la pièce :

Plus gros canon de l'artillerie lourde longue du remarquable système de Bange (qui incluait des canons et obusiers dont les calibres allaient de 80 a 270 mm), le Canon de 155 L modèle 1877 de Bange était une très bonne arme, de longue portée et précise à faible et moyenne distance. Elle avait été initialement conçue comme pièce destinée au tir de contre-batterie et de harassement depuis les forteresses assiégées.

Tout comme son 'petit frère' de 120 mm, ce canon lourd au tube fretté était disponible en grandes quantités en 1914, mais uniquement dans les places fortes (1392 pièces). Malgré l'obsolescence de leur technologie (et en particulier l'absence de système moderne de récupération de recul) la plupart de ces pièces furent transférées au front dans les armées de campagne dès 1914 comme canon lourd pour suppléer au manque de canons lourds de campagne.

Cette pièce était équipée de la culasse à vis interrompue et à obturateur plastique de Bange. Elle nécessitait le long montage d'une lourde plateforme en bois (5200 kg pour le Mle 1883 !) pour le tir et ne possédait pas de frein/récupérateur de recul intègre. Celui-ci était donc compensé un frein hydraulique Mle 1883 liant le chassis a un point fixe de la plateforme, et deux 'coins de retour' en bois derriere les roues. Ce système fut remplacé en version 'de campagne' par celui des cingolis (ceintures de roues) qui permettait les déplacements et emploi sur terrain meuble, mais jouait par frottement entre les roues et les ceintures un orle de frein au cours du tir, le recul de la crosse étant par ailleurs guide par une glissière de crosse.

Le 155 de Bange était nettement plus lourd que le 120 du même système et devait être déplacé avec ses accessoires en deux charges séparées dans le cas de tir sur plateforme. La version cingolis pouvait être déplacée en une seule charge. Des modifications de châssis furent apportées pour permettre le traction automobile.

Une variante avec tube au trace simplifié, nommée Canon de 155 L modèle 1877/16 de Bange apparut en 1916 (pas constant au lieu de progressif, et suppression des frettes), reconnaissable exterieurement surtout a son arceau de transport transversal (longitudinal pour les versions de 1877, transversal pour celles de 1916).

Présent a plus de 669 exemplaires en fin 1916, il fut graduellement remplacé par les modèles de nouvelle génération avant novembre 1918 (100 pièces environ étant malgré cela encore en action à cette date), mais sera toutefois encore mobilisé en 1940 pour la brève campagne de France.

Caractéristiques techniques :

  • Descriptif complet : Canon de siège et de place de 155mm Long Mle 1877 et 1877/16 de Bange
  • Année du design : 1877 - 1877 mod. 1916
  • Calibre : 155.00 mm
  • Poids en position de tir : 5700 kg (6500 avec cingolis)
  • Poids à tracter : De 6500 kg en une charge (traction automobile et cingolis) a 11000 kg en 2 charges (version plateforme et avant train)
  • Longueur tube en calibres : 27.00 (longueur totale) - 20.45 calibres partie rayée
  • Nombre de rayures : 48 à droite, pas progressif (final a 7 degrés) pour tube 1877, pas constant 7 degrés pour tube 1877/1916
  • Poids du projectile : 40.8 kg à 43.5 kg selon l'obus
  • Vitesse initiale : 458 m/s à 534 m/s à forte charge selon l'obus
  • Cadence de tir :
  • Portee : 9850 m à 11000 m selon l'obus - 12700 m avec crosse enterree et obus special 'D'
  • Pointage en hauteur : -10 / +28 degrés
  • Pointage en direction : aucun


Sources