www.passioncompassion1418.com
FICHE CANON SURVIVANT (# 1016)
English version

Belgique

Canon de 12 cm A Mod. 1889 (manchonné et fretté)

sur affût métallique de siège

Artillerie de forteresse

Contributeur :
M Pace     
     
     
Lien vers post du blog
Lieu :
USA
Wilkesboro, NC

Coordonnées : Lat : 36.14720 / Long : -81.15520
Commentaires généraux sur le canon survivant :


Pièces identiques sur le lieu : 1
Pièces décrites sur cette fiche : 1

Le profil du tube l'apparente sans conteste à la famille des 'ringkanone' allemands.

Marquage culasse : '12c - N°79 - Liège 1889'.

Vue sur la culasse et la frette renforçant la chambre


Informations historiques et techniques
Dénomination :     12 c.A. Mod. 1889 Origine :       ( Cockerill)             ( FRC )             ( Krupp )

Contexte historique de la pièce :

Lorsque la Belgique décida en 1887 de la réalisation par le Général Brialmont des ceintures fortifiées de Liège et de Namur, la commande de plus de 600 tubes de divers calibres qui accompagne ce projet représentait, ainsi que celui des coupoles blindées, un très intéressant marché qui attira les meilleurs industriels Allemands et Français, mais aussi des compagnies Belges dont le savoir-faire était également bon mais dont l'emploi était aussi inévitable pour des raisons politiques. En ce qui concerne l'artillerie destinée à l'armement des coupoles et casemates des forts modernes et des intervalles, les autorités Belges choisirent la technologie Krupp pour la livraison des obusiers, mortiers et canons de 15cm et 21cm. Mais dès 1887 les sociétés liégeoises Cockerill et Fonderie Royale de Canons (FRC) s'associèrent pour prendre une partie du marché. elles proposèrent ainsi à partir de 1890 des alternatives aux canons, mortiers et obusiers Krupp de 15cm et de 21cm, mais aussi un petit mortier rayé de 87mm, et un canon de 12cm.

Cette dernière pièce, nommée 'Canon rayé de 12c.A. Mod. 1889 (manchonné et fretté)' fut le plus grand succès de cette commande pour les industriels Belges puisque 126 exemplaires nécessaires à l'armement des coupoles et des batteries d'intervalles leur fut commandée. Il s'agissait d'une pièce de technologie très semblable à celle des canons Krupp de 15cA Mod 1886, avec un tube manchonné et une épaisse frette circulaire ceinturant la chambre. Plusieurs sources affirment par ailleurs que 162 tubes de ce genre - et non 126 - aient été commandés par la Belgique tant à Krupp qu'à Cockerill-FRC, ce qui signifiereait que l'industriel Allemand Krupp en aurait fabriqué 34, et que le design des pièces Belges puisse avoir été essentiellement allemand avec une fabrication sous licence

Les forts de la Meuse purent ainsi armer les coupoles de ce calibre de la manière suivante :

  • 12 coupoles 'Chatillon Commentry - Ateliers de la Meuse' pour deux canons de 12cA à Liège (Flémalle, Loncin, Pontisse, Barchon, Fléron, Boncelles)
  • 8 coupoles 'Chatillon Commentry - Marcinelle et Couillet' pour deux canons de 12cA à Namur (St Héribert, Suarlée, Cognelée, Andoy)
  • 12 coupoles 'Chatillon Commentry - Ateliers de la Meuse' et 'Chatillon Commentry - Marcinelle et Couillet' pour un canon de 12cA à Liège (Hollogne, Lantin, Liers, Evegnée, Chaudfontaine, Embourg)
  • 10 coupoles 'St Chamond - Cockerill' pour un canon de 12cA à Namur (Malonne, Emines, Marchovelette, Maizeret, Dave)
D'autres tubes de la commande furent montés sur des affûts de siège pour la défense des intervalles, prenant alors le nom de 'Canon rayé de 12c.A. Mod. 1889 (manchonné et fretté) sur affût de siège métallique Mod 1880''.

La plupart de ces canons et obusiers anciens furent capturés par les Allemands en 1914 dans les places fortifiées de Liège, Namur et Anvers, et seront utilisés par ceux-ci pour compléter les dotations de pîèces modernes lourdes dans le cadre de la guerre de positions. Les armées Allemandes recensaient ainsi 148 canons belges de 12cm de trois types différents (y compris les modèles plus tardifs Cockerill-FRC 1911) en 1916, et encore 48 en 1918.

Caractéristiques techniques :

  • Descriptif complet : Canon de 12 cm Acier modèle 1889 (manchonné et fretté)
  • Année du design : 1889
  • Calibre : 120.10 mm
  • Poids en position de tir : 2950 kg sur affût de place - 188 tonnes avec coupole
  • Poids à tracter : 3626 kg sur affût de place
  • Longueur tube en calibres : 25.00
  • Nombre de rayures : 0 Inconnu
  • Poids du projectile : 18 kg - 21kg
  • Vitesse initiale :
  • Cadence de tir :
  • Portee : 8000 m (sous coupole) - 8300 m (obus explosif Allemand) - 8600 m (shrapnell Allemand)
  • Pointage en hauteur :
  • Pointage en direction :


Sources
  • Vesting - Vestingartillerie           Robert Gils                   Simon Stevin Vlaams Vestingbouwkundig Centrum   2010  
  • Atlas Belgische Versterkingen te Antwerpen, Luik en Namen (1859-1914)       Robert Gils                   Uitgeverij De Krijger   2001  
  • Das Ehrenbuch der Schweren Artillerie (II. Band)       Major Franz Nikolaus Kaiser                   Vaterlandischer Verlag Berlin   1934  
  • Fort de Loncin. Une nécropole, un site de guerre       Louis Ruther                   ASBL Front de Sauveagrde du Fort de Loncin   0